1

 

Bon, je vais même plus prendre la peine de m'excuser de mon retard.
Par contre je peux te souhaiter une bonne année.
2013 c'est le Serpent. Ca tombe bien car 13 est un chiffre fourbe pour certains et vecteur de chance pour d'autres, et le serpent c'est pareil.

En effet le Serpent est un animal sournois, mordeur, sage et profond mais un peu trompeur, nous informe « mon signe astrologique chinois sans peine »2.

 

L'an dernier c'était le dragon. Un animal arrogant qui te passe sur le ventre pour arriver à ses fins, et donc de façon tout naturelle le signe favori des Chinois qui, dit-on, s'arrangent autant que possible pour fabriquer des enfants ces années-là.

Le Serpent ayant la réputation de ne pas pouvoir garder sa bite (ou son vagin, car ce blog est égalitaire) dans sa petite culotte et de tremper son biscuit (ou de s'humecter les trompes) avec nombre de partenaires dissidents en sus (haha) du partenaire habituel, je pense que les Japonais ont quant à eux tout intérêt à fabriquer des mômes cette année autant que possible. D'ici 15 ans pour les plus précoces, 35 ans pour les autres, ça nous ferait une explosion démographique grâce au modèle sexuel de cet animal-totem et donc à ses méthodes de reproduction certes condamnables sur le plan de la morale mais diablement efficaces. Vu la situation démographique du pays j'appelle ça s'engager pour l'avenir.

mêlée

 "ferme les yeux, bouche-toi le nez et fonce! pense à nos retraites!"

 

Mais vu que la tendance actuelle de la société japonaise serait plutôt à l'accentuation de la ségrégation hommes-femmes, à moins qu'on m'ait pas tout dit sur les dernières avancées technologiques3, pour faire des petits c'est pas gagné-gagné.

En effet, grâce à des traits de génie flattant bassement l'instinct consommateur de la greluche de base, il existe pour lui faire cracher ses ronds et relever l'économie Japonaise qui en a bien besoin, des restaurants pour femmes, des voitures de train pour femmes, des clubs de sport pour femmes et même (le comble ! Où va-t-on pouvoir pécho désormais!) de bars pour femmes. Donc à mon avis c'est pas encore cette année que tout le monde va faire de la mêlée derrière le zinc.

 

Bon pour être complètement honnête, la voiture de train pour femmes, plutôt que de lui faire cracher ses ronds (quoique, certaines utilisent l'espace disponible pour consommer des produits de maquillage) a surtout pour but d'empêcher ta copine Yukiko d'arriver au bureau le matin avec le rimmel qui coule car un salingue a profité qu'elle avait les bras immobilisés dans le train bondé de 7h50 pour lui palper les fesses en toute impunité.

Non là je déconne. Yukiko n'aura pas le rimmel qui coule et elle n'aura probablement même pas dénoncé le salingue, par gêne ou tout simplement parce qu'elle est habituée depuis ses 15 ans à subir les derniers outrages dans le train. Elle en sortira juste avec un mépris un peu plus marqué pour la gent masculine, ce qui n'arrange pas les bidons du Japon éternel mais démographiquement moribond.
En effet, à cause de ce mépris féminin du mâle qui la poursuit de ses assiduités, le mâle revient bredouille de ses tentatives de chope au bar, il est donc frustré, il évacue donc cette frustration de façon malsaine, par exemple en faisant l'inventaire de la dentelle des petites culottes manuellement dans le train. Et voilà le serpent qui se mord la queue. (c'est exactement ce que fait l'homme qui palpe dans le train, et qui sur un plan cosmique amoindrit les chances de pécho pour tous)

 

Je vais pas me lancer dans une analyse sociale du pourquoi du comment on en est arrivés là, parce déjà ça risquerait de faire un post long ctb, qu'après ce blog finirait par avoir des prétentions journalistiques, et que je serais alors obligée de te faire des recherches valides voire même de te citer mes sources quand je te fais une note.
Tu comprendras que je n'ai aucune envie d'en arriver à ces extrémités.

Je note juste qu'au Japon les hommes et les femmes vaquent de façon de plus en plus unisexe et séparée, que les couples mariés aussi vaquent de moins en moins conjointement et se reproduisent de moins en moins également (j'y vois un lien de cause à effet), que ça commence à puer du cul question équilibrage du budget retraites et que ni les hommes ni les femmes ne font grand-chose pour améliorer cette situation tendue, un peu comme le contenu du caleçon de tous ces hommes frustrés dont, je le signale au passage, ceux qui tripotent le plus fréquemment les passagères du train ne sont pas, contrairement aux idées reçues, de vieux saligauds quinquagénaires, mais bien de jeunes boutonneux surexcités entre 20 et 25 ans, ce qui laisse rêveur quant à l'image qu'ils ont de la femme et de ce que ça présage pour leur avenir matrimonial4.
En bref, comme aurait dit ma grand-mère : ça craint pour la suite.

La situation est également tendue comme les extrémités qui, contrairement au journalisme, m'intéressent de façon bien tangible voire palpable, et comme c'est l'année du Serpent je pourrais me dire que j'ai toutes mes chances de pécho, mais rapport au contexte social actuel ça paraît un peu tendu. Comme les extrémités justement. Le serpent se fourre encore une foie la queue dans la bouche. A défaut de pouvoir y fourrer celle de quelqu'un d'autre.

 

Je sens que tout ça ça va se finir un matin de printemps dans une rame de métro bondée où, sous la pression conjuguée d'une libido insatisfaite (syndrome masculin) et d'une velléité de vendetta pour Yukiko et toutes les autres (syndrome féminin), je finirai par craquer mon slip, et j'échouerai en prison après avoir agressé sexuellement à travers le tweed de son pantalon de costard un sexagénaire directeur de département ressources humaines qui sera sûrement ébaubi et un peu traumatisé par l'aventure.

Au moins en taule j'aurai du temps pour t'écrire des notes. J'aurai peut-être même des trucs rigolos à te raconter sur les douches.

 

1Ce titre est une antithèse. Ce qui ne signifie pas qu'il y ait une thèse défendue dans cette note, on se connaît assez bien maintenant pour que tu saches sans que j'aie besoin de l'expliquer que mes sources sont aussi fiables qu'un rapport de sûreté nucléaire délivré par la Tepco. Ca signifierait plutot que justement, ça fait pan dans le cul de personne pour les raisons que j'explique un peu plus loin.

2Source : l'encadré au dos du paquet de ta soupe de nouilles instantanées.

3Je te connais, tu es pinailleur et un peu soixante-huitard, tu vas donc me parler de la fécondation in vitro et/ou des banques de sperme et ajouter qu'on peut très bien faire un bébé toute seule (source : Jean-Jacques Goldman), ou à deux de manière unisexe. Je te répondrai que tu as entièrement raison. Mais si tu connais un peu qui c'est qu'est au pouvoir au Japon et leurs idées sur la famille en général et la reproduction en particulier, tu sais que c'est pas trop-trop l'option plébiscitée par le gouvernement japonais en ce moment (source : les discussions entendues près de la machine à café située stratégiquement à côté de mon bureau).

4Là un journaliste te citerait ses sources, un pourcentage de plaintes déposées ou autres. Je ne suis pas un journaliste et je n'en ferai rien, surtout parce que je suis incapable de me rappeler où j'ai lu ça. Par ailleurs je sais pas si t'as remarqué mais c'était le grand retour de la phrase de 9 lignes. De temps en temps il en faut pour pas perdre la main.